Nikolina Okuka
Artiste peintre professionnelle
Français
 

 

 

 

.

 
«Le fer se rouille,
faute de s'en servir,
l'eau stagnante perd
de sa pureté
et se glace par le froid.
De même, l'inaction sape la vigueur de l'esprit.»

 Léonard de Vinci, extrait des Carnets
Vign_imagescasv20i1
 
«La peinture est un l'art dans son ensemble et n'est pas une vaine création d'objets qui se perdent dans le vide, mais une puissance qui a un but et doit servir à l'évolution et l'affinement de l'âme humaine.»

Vassili Kandinsky
Vign_images_6_
 

«Un tableau ne vit que par celui qui le regarde.»

«Je ne peins pas ce que je vois, je peins ce que je pense.»

«Je n'évolue pas, je suis. Il n'y a en art, ni passé, ni futur. L'art qui n'est pas dans le présent ne sera jamais.»

«J'ai mis toute ma vie à savoir dessiner comme un enfant.»

«Chercher ne signifie rien en peinture. Ce qui compte, c’est trouver.»


Pablo Picasso

Vign_imagescai3nssh
 

« Mon illusion est d'avoir quelque chose à transmettre.

Si je ne peux pas changer le monde, je désire au moins changer la manière dont les gens le regardent ». 

Antoni Tàpies
                                          

Vign_tapies_1_
 

 

 

 

.

 
Vign_imagesCAPAJY08

Gardez-vous cependant d’imiter vos aînés. Respectueux de la tradition, sachez discerner ce qu’elle renferme d’éternellement fécond.

Ainsi la tradition vous tend la clé grâce à laquelle vous vous évaderez la routine. C’est la tradition elle-même qui vous recommande d’interroger sans cesse la réalité et qui vous défend de vous soumettre aveuglément à aucun maître.

Que la Nature soit votre unique déesse.
Vous, peintres, observez de même la réalité en profondeur. Regardez, par exemple, un portrait peint par Raphaël. Quand ce maître représente un personnage de face, il fait fuir obliquement la poitrine et c’est ainsi qu’il donne l’illusion de la troisième dimension.Tous les grands peintres sondent l’espace. C’est dans la notion d’épaisseur que réside leur force. Souvenez-vous de ceci : il n’y a pas de traits, il n’y a que des volumes. Quand vous dessinez, ne vous préoccupez jamais du contour, mais du relief. C’est le relief qui régit le contour. Ne comptez pas sur l’inspiration. Elle n’existe pas. Les seules qualités de l’artiste sont sagesse, attention, sincérité, volonté. Accomplissez votre besogne comme d’honnêtes ouvriers. Soyez profondément, farouchement véridiques. N’hésitez jamais à exprimer ce que vous sentez, même quand vous vous trouvez en opposition avec les idées reçues. Peut-être ne serez-vous pas compris tout d’abord. Mais votre isolement sera de courte durée. Des amis viendront bientôt à vous : car ce qui est profondément vrai pour un homme l’est pour tous.

Pourtant pas de grimaces, pas de contorsions pour attirer le public. De la simplicité, de la naïveté !
Les mauvais artistes chaussent toujours les lunettes d’autrui. Il adore son métier : sa plus précieuse récompense est la joie de bien faire. Actuellement, hélas ! on persuade aux ouvriers pour leur malheur de haïr leur travail et de le saboter. Le monde ne sera heureux que quand tous les hommes auront des âmes d’artistes, c’est-à-dire quand tous prendront plaisir à leur tâche.

Le véritable artiste exprime toujours ce qu’il pense au risque de bousculer tous les préjugés établis.
Il enseigne ainsi la franchise à ses semblables.
                                                                                                                          
                                                                                                                                          Auguste Rodin

 
Vign_1959421_648981565193854_1584755773294876150_n_1_

Le jour où je me suis aimé pour de vrai


Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai compris qu’en toutes circonstances, j’étais à la bonne place, au bon moment.
Et alors, j’ai pu me relaxer.
Aujourd’hui je sais que cela s’appelle…L'ESTIME DE SOI.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai pu percevoir que mon anxiété et ma souffrance émotionnelle n’étaient rien d’autre qu’un signal lorsque je vais à l’encontre de mes convictions.
Aujourd’hui je sais que cela s’appelle… L'AUTHENTICITÉ.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
J’ai cessé de vouloir une vie différente et j’ai commencé à voir que tout ce qui m’arrive contribue à ma croissance personnelle.
Aujourd’hui, je sais que cela s’appelle… LA MATURITÉ.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai commencé à percevoir l’abus dans le fait de forcer une situation ou une personne,
dans le seul but d’obtenir ce que je veux,
sachant très bien que ni la personne ni moi-même ne sommes prêts et que ce n’est pas le moment.
Aujourd’hui, je sais que cela s’appelle… LE RESPECT.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai commencé à me libérer de tout ce qui n’était pas salutaire, personnes, situations, tout ce qui baissait mon énergie.
Au début, ma raison appelait cela de l’égoïsme.
Aujourd’hui, je sais que cela s’appelle…. L'AMOUR PROPRE.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai cessé d’avoir peur du temps libre et j’ai arrêté de faire de grands plans,
j’ai abandonné les méga-projets du futur.
Aujourd’hui, je fais ce qui est correct, ce que j’aime quand cela me plait et à mon rythme.
Aujourd’hui, je sais que cela s’appelle… LA SIMPLICITÉ.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai cessé de chercher à avoir toujours raison, et je me suis rendu compte de toutes les fois où je me suis trompé.
Aujourd’hui, j’ai découvert… L'HUMILITÉ.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai cessé de revivre le passé et de me préoccuper de l’avenir.
Aujourd’hui, je vis au présent, là où toute la vie se passe.
Aujourd’hui, je vis une seule journée à la fois.
Et cela s’appelle… LA PLÉNITUDE.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai compris que ma tête pouvait me tromper et me décevoir.
Mais si je la mets au service de mon cœur, elle devient une alliée très précieuse !
Tout ceci, c’est… LE SAVOIR VIVRE.

Nous ne devons pas avoir peur de nous confronter. DU CHAOS NAISSENT LES ÉTOILES... C'EST LA VIE!



L'origine de celui-ci n'est pas sûr: il est soit un discours prononcé par Charlie Chaplin sur son 70e anniversaire le droit en tant que "Le jour où je me suis aimé pour de vrai" ou un poème écrit par Kim & Alison McMillen droit en tant que "Quand je me suis assez aimé".
Qui est l'auteur ?
J'ai fais des recherches rien n'est vraiment clair, sinon la profondeur du texte en lui-même.





 
 
 
 
© Tous droits réservés Nikolina Okuka, 2012-2015
Créer un site avec WebSelf